dimanche 15 mars 2020

lundi 10 février 2020

Time to play


Doz a passé ses longues soirées d'hiver à concocter un petit jeu-fessée. Pour tous les nostalgiques des jeux games&watch (Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans etc etc...) et les autres !

Je vous copie-colle son pitch : "vous êtes une domestique et vous gagnez des points en faisant le service. Si par maladresse vous faites tomber votre plateau, vous êtes punie devant les convives. Vous n'avez plus qu'à compter les coups pour perdre le moins de points possible."

Clac  non, Clic ! bien sûr ;)




vendredi 31 janvier 2020

Ça s'en va et ça revient...



Ouais, je l'ai déjà posté ailleurs. Mais j'ai le droit d'être flemmarde si je veux. Et puis d'ailleurs, c'est pas la même vidéo et j'ai même changé le titre du billet :)

mercredi 22 janvier 2020

Je ne râle pas, je m'exprime.

[mode c'était mieux avant on]

Quand je suis arrivée dans le petit monde des forums spanking francophones  il y a une bonne dizaine d'années, j'y suis entrée par la porte des tchats. J'aimais bien les tchats. On faisait connaissance en discutant à plusieurs, on déconnait, et si on se trouvait des affinités, alors on passait en privé pour faire plus ample connaissance.

J'ai sûrement vieilli (mal diront certains qui ne passent ici que pour lire les coms de ma copine, bisous !! ^^), mais maintenant sur les tchats, c'est très souvent direct en privé.

On ne s'est jamais croisé, rien, on ne peut même pas avoir une vague idée de qui je peux être, de ce que ma personnalité peut être et on vient me faire la causette en privé. Perso, je n'ai envie de parler en privé qu'à des personnes que je trouve intéressantes parce que j'ai déjà un peu échangé avec elles ou au moins pu les lire.

Et la première question ? "T'es d'où ?". 

Bah... on s'en fout un peu j'ai envie de te dire. On est sur un tchat. On discute.

Ah bah oui. Mais non. Parce que je ne suis pas une personne. Je suis un cul (voire un coup) potentiel.
Donc si je suis trop loin, c'est même pas la peine de commencer à faire semblant de s'intéresser à la personne que je suis. Il faut du consommable facilement et rapidement.

Et là... biiiim... je réalise, qu'en plus d'être un Tamagooshi, et oui EN PLUS, il faut aussi que ce soit en Amazon prime.

Donc note au(x) prochain(s) : mes critères à moi n'ont jamais été et ne seront jamais géographiques. Je ne crève pas la dalle ^^.

[off]


mercredi 9 octobre 2019

Even doves have pride


How can you just leave me standing
Alone in a world that's so cold ? 


Maybe I'm just too demanding.

jeudi 22 août 2019

Girls wanna have fun

- Non.

- Comment ça "non"?

- Juste non.

Là dessus, la voilà qui tourne les talons et part dans la chambre. Je tente un "Émilie, je n'en ai pas fini avec toi reviens ici tout de suite !" autoritaire, mais sa seule réponse sera la porte de la chambre qui se ferme.
Ok.
Bon. J'ai un problème là.
Jamais elle n'a refusé une punition. Même quand c'était des fois un peu limite question légitimité elle a toujours respecté mes décisions à ce niveau. Et là, ce soir, ce "non".
Oserais-je espérer qu'elle s'est mise au coin dans la chambre comme il m'arrive de l'y envoyer ? J'y crois pas trop malheureusement...
Dilemme.
Je ne sais pas quoi faire.
Je considère qu'elle me teste, j'y vais et je la fesse d'autorité ? Oui mais si jamais c'est un vrai non ? Y'aurait comme un problème de consentement.... Ok, je suis légèrement sadique mais je ne suis pas une brute quand même....
Ou alors, je ne fais rien, mais dans ce cas... L'image du mec dominant en prend un coup non ?

Je me torture les méninges, me repasse le cours de la soirée, et oui, sa fessée, c'est clair, elle la mérite, donc pourquoi ce "non"??

J'en suis là de mes réflexions quand elle ouvre la porte de la chambre, rigole et me fait : "j'ai dit non , pas pamplemousse, tu bouges oui ?"


La sournoise ! Oh que oui je bouge ! Je me dirige vers la chambre avec le sourire, tout en enlevant ma ceinture. Elle va me le payer ça et on va passer une super soirée.

Avec l'aimable autorisation de Red Charls