mercredi 13 mars 2019

Et un... Et deux... Et trois zéros !



Ce n'est peut-être pas un hasard si le mot "con" s'écrit en 3 lettres.

#comprennequipourra
#cestrigololeshashtags
#yaunlienàsuivrecestunejoliemusique
#queceuxquisesententvisésserassurent,ilslesont
#jaiduoubliédemangerduchocolat

jeudi 21 février 2019

Seven years


Elle a commandé un chocolat chaud. Parce que c'est plus long à boire qu'un café.
Elle est nerveuse. Impatiente mais nerveuse.
Elle a fait attention à arriver la première. Elle voulait vraiment que ce soit lui qui vienne à elle et pas le contraire. Elle ne sait pas trop pourquoi, mais ça lui a paru essentiel.

Elle est là et elle attend. Elle a mis ses écouteurs et ouvert sa liseuse. Elle regarde dans le vide la même page depuis tout à l'heure. Mais elle ne veut pas être la première à le voir. Elle ne sait pas pourquoi non plus. C'est ce qu'elle fait souvent à la première rencontre histoire de s'éviter les "C'est lui ? C'est pas lui ? La honte si je me plante", mais là ce n'est pas la première fois.

Elle est dans ses pensées. Dans ses souvenirs. Elle a sa main dans la sienne. Il fait beau et elle est bien. Puis l'image d'après, elle le regarde s'engouffrer sans se retourner dans cette gare froide. Ensuite ils sont dans le bus, elle a la tête contre sa poitrine et il lui embrasse les cheveux tendrement. Les images s'enchainent. Des meilleures aux pires. Les unes chassant les autres.

C'est long 7 ans. Elle se demande s'il va être déçu en la voyant. Elle a vieilli quand même. Et grossit aussi tiens. Elle sourit en pensant qu'en haut ça ne devrait pas lui déplaire. Un coup d'œil sur sa montre, l'heure approche. Elle a mal au ventre.

Elle espère qu'elle saura gérer ses émotions, qu'elle va pas pleurer comme une idiote. Elle a rafistolé son p'tit coeur mais bon... c'est pas aussi solide qu'avant, évidemment.

Mais pour l'instant  tout ce qui compte, c'est qu'elle va le revoir.





mercredi 6 février 2019

Surprise

Il est parti à l'autre bout du monde.

Et qui est-ce qui reste là ? Bah oui... elle.

Du coup, après ces quelques mois de cadrage sans faille, c'est la fête à la maison.

Les factures ? Oui bah elles sont bien là, en tas, sur son bureau. Enfin quelque part sur son bureau... L'organisation en strates à peu près stables la dissuade d'essayer d'y retrouver quelque chose... Elle attendra les relances.

Les délais du boulot ? Oui bah, on est pas à un ou deux jours près... Si ? Mais nooooon, c'est pas grave, elle rattrapera.

Elle rattrapera son sommeil en retard aussi. Un jour. Elle a toujours un rappel sur son téléphone qui lui dit que 23h30 c'est une heure raisonnable. Mais si elle était raisonnable ça se saurait hein !

Il n'y a guère que sur le vocabulaire un peu fleuri qu'elle continue de se surveiller un peu.

Pour tout le reste de ses exigences, elle a fait un feu de joie avec... ça l'a réchauffé de sa tristesse... enfin un peu. Pas longtemps.

Des fois, il lui dit que ce n'est pas bien. Elle confirme. Dommage qu'il soit si loin et si occupé. Une ou deux fois, il lui a parlé de sa brosse. Elle a fait comme lui, elle a botté en touche Il y a des sujets un peu sensibles.

En attendant, on est samedi après-midi et elle glandouille tranquille sur son canapé devant la télé. Elle n'a pas prévu de s'occuper ni de ses factures, ni du ménage, ni de rien du tout. Elle, elle a la flemme et lui... bah lui, il n'est pas là donc...

Elle est en train de comater à moitié devant sa série du moment quand la clé dans la serrure la fait sursauter. Et en moins de deux, il est là et elle est dans ses bras. Une belle surprise. Ils sont heureux de se retrouver enfin.

Bon... évidemment, il a tiqué quand elle a viré vite fait les affaires qui trainaient sur le canapé.

Évidemment, il a froncé les sourcils en voyant la vaisselle dans l'évier. C'est pas avec lui qui que ça risquerait d'arriver, la tasse n'a pas le temps de réaliser qu'elle est sale qu'elle est déjà toute propre et rangée...

Elle a regretté son jogging et d'avoir zappé le maquillage. Pas lui. Elle lui a manqué aussi. Bon. Pas son bordel. Mais ça... il va s'en occuper plus tard. 

Ils passent une bonne soirée tous les deux. Évidemment, il a levé les yeux au ciel plusieurs fois. Au restaurant, au moment du dessert, il lui a lâché un "Tu sais qu'on a des petites choses à régler, n'est ce pas ?" qui lui a fait monter le rouge aux joues de honte autant que de plaisir.

C'est sur ses genoux qu'elle a fini sa soirée. Et dans ses bras qu'elle a passé sa nuit.

Et quand il sera reparti, elle gardera un peu de lui. Sur ses fesses.

@Kalidwen







dimanche 3 février 2019

And on


J'tape plus fort
Et je passe à tabac tous mes remords
Je me battrais sans abîmer personne
Et je branche tout sur on
and on and on and on and on

J'tape plus fort
Quand au fond de la poitrine ça cogne
Je prendrai soin de n'abîmer personne
Et je branche tout sur on
and on and on and on and on

samedi 19 janvier 2019

Ficus et cie

@Doz
Lui, là, c'est mon amour propre. En ce moment, il n'arrête pas de me râler dessus et de tapoter du pied.

J'adorerais être comme ces filles qui une fois une relation terminée détestent l'autre. N'hésitant pas pour certaines à les faire passer pour des monstres, des salauds ou, plus mode, des pervers narcissiques. Alors que bon... ce ne sont que des hommes hein. Faut quand même pas trop en attendre non plus ^^.

Mon genre à moi c'est d'acter la fin. Bah oui, je ne suis pas plus bête qu'une autre, je vois bien quand ça ne fonctionne plus. Et puis, faut bien que je puisse passer à autre chose aussi. Mais de continuer à gratter à la porte de temps en temps. Histoire qu'on m'oublie pas trop vite quand même. Quand quelqu'un a été important, même juste un temps, j'aime bien croire qu'il y a quand même un lien un peu particulier qui reste.

Donc je gratte. Et l'autre, là, mon petit amour propre, il fait la gueule. Moi, je lui fais les yeux doux en lui disant "mais j'avais envie de lui parler...."

Bon, il s'est résigné. En ce moment, je fais des efforts donc quand je craque et qu'il voit que j'ai trop envie, il se contente de lever les yeux au ciel et de marmonner un "Pfff, fais c'que tu veux !".

Il n'est pas commode, mais je gagne toujours avec lui :)




PS : Merci à @doz de m'avoir prêté son lapin :p

PS 2 :