mercredi 27 juin 2018

Adrénaline


Elle a mis sa jolie robe bleue, s’est bien coiffée, maquillée… Tout pour se sentir belle. C’est important qu’elle se sente belle, puisqu’elle a envie qu’il l’a trouve belle aussi. Et sympa. Tant qu’à faire.

Ce n’est jamais évident ce genre de premier rencard. On espère de ne pas être déçue et on espère surtout ne pas décevoir. Oui après tout être déçu, on s’en accommode, mais décevoir… Bonjour la claque à l’égo.

Elle se rassure encore une fois. Mais oui, ça va bien se passer. Mais non, ce n’est pas un fou dangereux qui va subrepticement mettre du ghb dans son verre de coca. Il y a des personnes comme ça avec qui on est direct à l’aise, en confiance. Il est de ceux –là, et d’un coup elle se demande combien de victimes de tueur en série se sont dit ça avant elle. Non vraiment, il faut qu’elle arrête de regarder « Esprits criminels », ça la rend dingue ce truc.

Ouais, enfin dingue… elle l’est déjà. Quasi 2 mois qu’elle vit au rythme de leurs conversations. Qu’elle est dans tous ses états si jamais il semble contrarié par son attitude… qu’elle consigne toutes ses bêtises dans son précieux carnet… enfin toutes… celles qu’elle n’a pas oubliées de noter quoi… Il va la disputer, son ventre se serre… Pfff, gamine va….

Mais elle aime tellement sa façon bien à lui de s’occuper d’elle… D’accord, il la dispute, y’a même une fois où il l’a punie… Mais il est si attentif...

Encore 2 stations de métro. Ca semble long… et en même temps, tellement près… Bon, après tout, au pire, ils ne prendront qu’un café. Mais ça ne peut pas se passer autrement que bien, elle le sait. Elle a toujours senti quand la pente était savonneuse et là, wow… elle ne sait pas si ce sont les savons qu’il lui a passé ses dernières semaines mais ça glisse terriblement bien…

Elle sort du métro sans se presser, faire durer encore quelque instant ces minutes d’impatience. Elle le voit de loin et s’approche d’un pas décidé.

Il lève la tête de son bouquin, et… oui… ça va super bien se passer.





2 commentaires: